[Vorey sur Arzon] Frelons asiatiques : il faut réagir et agir !

 

Accueil du siteVivre à VoreyEnvironnementInfo environnement
Dernière mise à jour :
mercredi 18 mars 2020
Statistiques éditoriales :
1320 Articles
3 Brèves
9 Sites Web
154 Auteurs

Statistiques des visites :
300 aujourd'hui
5826 hier
5129352 depuis le début
     
Frelons asiatiques : il faut réagir et agir !
lundi 7 mars 2016
par JD
popularité : 22%
difference-frelon-01

Février est là, il faut agir ! Un système simple et efficace pour aider les abeilles à se débarrasser de leur nouveau prédateur...

Il est important de protéger ces pollinisatrices.

En Auvergne aussi, le Vespa Velutina commence à faire son nid. Au sommet des arbres, à plus de 10 mètres de hauteur. Des nids sphériques, aussi gros qu’une lessiveuse.

Une présence qui inquiète, car il se nourrit principalement d’abeilles qu’il massacre en très grand nombre. Il représente également un vrai danger pour toute la biodiversité locale. Car lorsque le frelon asiatique s’attaque aux ruches, c’est qu’il a déjà détruit tous les insectes pollénisateurs sauvages.

Nous sommes dans l’une des régions les plus touchées, le nord du Puy-de-Dôme, le Cantal et le nord de la Haute-Loire sont, pour l’heure, les lieux de prédilection du frelon asiatique avec l’Aquitaine, et tout le Sud de la France, mais aucune région ne sera épargnée, même au Nord de la Loire. Cela va en s’empirant d’année en année jusqu’en Belgique et Hollande. Ces frelons se multiplient et détruisent les abeilles, agents polinisateurs indispensables à la reproduction des plantes... et donc à NOTRE VIE.

En étudiant le cycle de vie de ce frelon, on s’aperçoit qu’on peut agir très utilement et individuellement contre ce fléau. En effet, les nids construits dans l’année se vident de leurs habitants en hiver car l’ensemble des ouvrières et des mâles ne passent pas l’hiver et meurent.

Seule les reines et jeunes reines se camouflent dans les arbres creux, sous des tas de feuilles, dans des trous de murs, etc. pour en ressortir COURANT FÉVRIER et commencer à s’alimenter. C’est à ce moment que nous pouvons agir.

En disposant des pièges dans nos jardins ou sur nos balcons en ville pour attraper ces futures fondatrices de nids : 1 reine = 2 000 à 3 000 individus

> > > > Pour fabriquer ces pièges, il suffit de récupérer des bouteilles d’eau minérale en plastique, de découper le tiers supérieur et de le retourner dans la partie basse ; puis verser à l’intérieur 10 centimètres d’un mélange de bière brune, de vin blanc (pour repousser les abeilles), et de sirop de cassis.

Il suffit de laisser en place ces pièges de la mi-Février à la fin-Avril. Après cette date, les futures reines auront commencé à se reproduire...

Merci pour votre lecture, et à vos pièges ! Avec 1 seul piège à Dax (dans les Landes)... 72 frelons ont été éliminés !

Merci JC pour ce texte

 
 :

Réalisation d’un piége très simple ATT00130

Réalisation d’un piége un peu plus sophistiqué pour éviter de piéger les autres insectes 600

©  2020 Vorey sur Arzon
Partager ce site sur : Ajouter à facebook Ajouter à twitter Ajouter à yahoo Ajouter à google

SPIP 1.9.2k [18554] |  Sarka-SPIP 2.0.2 [18368]  |  Informations légales   | Contacter le Webmaster   | GPL